Jour 18

Levé en douceur dans mon lit super confortable. Un peu trop même, je le soupçonne d’être un lit aspirateur d’énergie vitale. Bref, il va me falloir énormément de courage et de volonté pour en sortir. Je range mes affaires, fais un petit tour sur Internet et pars en direction de la gare de Shin-Osaka pour aller à Nagoya. Pourquoi Nagoya ? Parce que c’est sur le chemin de retour vers Tokyo et vu que j’ai un JR PASS cette année, allons-y gaiement.

En arrivant à la gare de Nagoya, je décide d’aller manger un “petit” truc. On m’a conseillé un café, le Komeda. Il y en a un peu partout au Japon il me semble. Vu que c’est bientôt l’heure du déjeuner, je décide de prendre quelque chose de salé. On est au Japon, sur le menu le plat a l’air minuscule, ça me convient. Mais en fait quand la serveuse l’amène, j’ai envie de pleurer.

jour18_0

C’est SO HUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUGE. Je déteste le gâchis, encore plus celui de nourriture, mais là je vais être obligé de déclarer forfait, arrivé à finir 75% du miso katsu burger. Le ventre bien rempli, je décide de commencer ma journée de touriste par la visite du château de Nagoya.

jour18_1

C’est sympa, il y a environ 7 étages de galeries à visiter ; en général les panneaux explicatifs sont aussi en anglais. On a vite fait le tour de toutes les vitrines mais la visite vaut le coup quand même.

Cela terminé, direction un restaurant chinois pour le dîner et là, deux expériences marquantes sont prévues pour ce soir : sentou et hanabi.

Photo sans rapport avec le texte : esuke iiii foootiiieeiiiito

Photo sans rapport avec le texte : esuke iiii foootiiieeiiiito

Le sentou est un bain public (séparé homme / femme) dans lequel on vient se laver mais aussi et surtout se détendre. Le sentou dans lequel je suis est un “super sentou”. Il est étalé sur plusieurs étages et propose de nombreux services. À l’entrée, on commence par enlever ses chaussures et les mettre dans un casier. Pieds nus ou en chaussettes donc, on monte à l’étage et paye le ticket d’entrée. Tatouages interdits bien entendu, bande de yakuzas ! Après ça, direction les vestiaires. Et donc quand je dis “bain public”, c’est tout le monde qui se balade à poil sans serviette. Au début ça choque, du point de vue occidental (ça n’existe que au Japon ? Je ne sais pas… il me semble que dans certains autres pays aussi) t’es un peu perdu, mais quand tu vois que c’est totalement normal, ben tu prends sur toi et tu rentres in the ambiance aussi. Je commence par me laver, puis direction les différents bassins. Il y en a pour tous les goûts : froid, tiède, chaud, bouillant, avec bulles, massant, électrifiant. Il y a aussi des télévisions dans certains des bassins, c’est excellent. À la fin, petit tour par la case lavage et direction les vestiaires pour s’habiller.

Le sentou aura donc été pour moi une expérience très troublante au début, mais très relaxante au fur et à mesure. Tu termines par un passage au restaurant de l’étage d’en dessous boire un thé, manger des fruits et te relaxer dans les sièges prévus à cet effet. J’invite donc toute personne se sentant capable, d’essayer les sentou, accompagné d’un connaisseur pour la première fois de préférence. Relaaaaax. Peut-être aussi que c’est par le biais de ces expériences que l’on arrive à comprendre certains aspects des relations dans la société japonaise, sachant que le sentou, on peut y aller avec les collègues du travail, normal.

Deuxième expérience of night : le hanabi entre amis / famille. Aller dans un parc avec un stock de feux d’artifice et se faire plaisir aux yeux. Je l’ai souvent vu dans des films, anime et compagnie, mais jamais en vrai. C’est dans ces moments que tu te dis “ah, les vacances d’été, natsu yasumi, c’est bon”. Des sourires, des rires, des proches, il ne m’en fallait pas plus pour terminer mon premier jour à Nagoya en beauté.

Advertisements

4 thoughts on “Jour 18

  1. Je confirme pour les bains publics, en Chine aussi ca se fait !
    (Moi je retirai mes lunettes, et comme je voyais quedal, j’avais plus aucune gène à me trimballer à poil x)

    • Ha ouais ze technique quoi xD (moi j’ai gardé mes lentilles, sinon j’allais perdre ceux avec qui j’étais…).

  2. Je confirme que le coup des lunettes ça aide bien, même si je m’y étais habitué avec les douches du sport. >_>
    Pour la gêne, c’est les restes du christianisme (honte du corps,…). Mais ça disparaît vite :)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s