La mémoire

Avant de commencer à écrire ces lignes, j’ai essayé de me renseigner un minimum sur le thème évoqué : la mémoire. Quels sont les différents types de mémoire qui existent, comment on les classe, etc… Mais plus ça allait et plus je me suis rendu compte que j’en avais rien à foutre en fait (et donc potentiellement vous aussi). Je parlerai donc plutôt de comment moi je la perçois et comment j’essaie de faire des choses avec (uh…), tout ça sur fond de japoniaiseries, comme d’habitude.

Dans la vie il y a des choses dont on a envie de se souvenir, d’autres non. Mais avec la mémoire ce n’est pas comme si on avait trop le choix. Elle prend ce qu’elle veut, ce qu’on lui donne et puis voila. Le choix que je peux faire maintenant c’est me souvenir de ce qui m’a rendu heureux et de continuer à l’être. La vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût. Les 5 sens forts qui restent dans la mémoire. J’ai sous-entendu que je me foutais du côté scientifique, mais il va bien falloir que je fasse un minimum de classement pour que ça ressemble à quelque chose.

Continue reading

2014 : année de la liberté

Le film “Albator, Corsaire de l’Espace” est sorti le 25 décembre en France et vu que ça fait une éternité que je n’ai pas été dans un cinéma (ah si, pour le film 3 de Puella magi madoka magica diffusé récemment, mais ça on va éviter d’en parler…), je suis allé le voir (version VOST 3D).

Mes connaissances et souvenirs de la série étant déjà bien effacés, je ne pourrai pas dire si c’est “fidèle à l’œuvre originale” ou non (à croire que c’est un gage de qualité obligatoire pour de nombreuses personnes). Si je dois résumer en quelques mots : ça fait pew pew, la réalisation technique est réussie (une autre vision des personnages féminins s’offre à nous, haaaaa !) et je pense qu’il reste accessible aux personnes étrangères à l’univers d’Albator (à condition qu’elles ne soient pas allergiques aux aventures racontées à la japonaise).

J’ai passé un bon moment, ça m’a rappelé le sentiment de découverte quand je suis allé voir “Final fantasy, les créatures de l’esprit” en 2001. Et à l’époque aussi t’avais tous les râleurs qui étaient scandalisés par rapport au non-respect du supposé univers originel. Bref, là n’est pas le plus important. Le plus important est que dans le film Albator, Corsaire de l’Espace, il y a un message annonciateur de l’avenir. Parce que tous les ans il faut décider d’un thème à la con, les sages ont décidé il y a un moment déjà que 2014, ce sera l’année de la liberté. Et quand j’ai entendu ce mot de nombreuses fois dans le film, j’avais envie de me lever et crier “JE LE SAVAIS, LIBERTÉ !”.

Objectivement, ça n’aurait pas posé de problèmes, la salle était remplie à 5%.

En 2014 donc, libérez-vous. Libérez-vous des gens qui vous saoulent, des choses qui vous fâchent, de la haine que vous avez, de ce qui vous retient, de ce pays, de votre travail, de votre école, des cons.

Libérez-vous.

Parce que souvent, on n’est jamais si bien servi que par soi-même.

Noël, quel bon prétexte pour bien manger, se faire plaisir et s’acheter des choses que normalement on hésite à prendre. Mais c’est la société de consommation qui veut ça, alors on s’en fout, on est des fous, on y va (comme l’impression d’avoir déjà dit ça quelque part…).

nexus7_0

Mon téléphone portable étant en train de mourir et mon besoin de connexion étant en constante augmentation (oui je fuis la réalité, j’en ai marre des gens), j’ai récemment commandé la tablette Google Nexus 7 2013 (version 32Go/wifi). Full HD, processeur qui déboite, android sans surcouche, mises à jour garanties pour l’avenir, pas cher, tout ce qu’il me faut. Je ne vais pas faire de “review”, parce que d’une part j’ai pas envie, d’autre part parce que c’est une tablette connue pour laquelle il n’est pas difficile de se renseigner.

Je vais cependant souligner une chose qui pour moi est importante et qui peut-être pourrait justifier le non-achat de celle-ci pour certains : le problème d’écran tactile.

Continue reading

Warframe : 150 heures de jeu après

Salut, tu veux devenir ninja de l'espace ?

Salut, tu veux devenir ninja de l’espace ?

Pour ceux qui ont répondu “oui” à la question, on va parler aujourd’hui de Warframe, un jeu MMO PVE CO-OP TPS développé par Digital Extermes, des gens pas si inconnus que ça dans le milieu. L’histoire : l’espace, des ninjas, des monstres et des méchants. Tout simplement.

Jeu vidéo ici… ouais pourquoi pas ! C’est un hobby qui me prend pas mal de temps et esprit contradictoire oblige, moins j’en ai plus j’ai envie de jouer. Donc voilà, peut-être que je parlerai d’autres jeux à l’avenir, mais pour le moment on va se contenter de celui-là.

Continue reading

Arcade Street

Je me permets ces quelques lignes pour citer un lieu sympa dans Paris.
Arcade Street est un Game center (prononcez “guéssenne” en japonais) qui a ouvert il y a plus d’un an maintenant. Celui-ci propose de nombreux jeux, majoritairement du versus fighting, mais aussi quelques bornes dédiées.

as_0

Arcade Street
10 Rue des Immeubles-Industriels
75011 Paris

Station de Métro / RER : Nation (ligne 1, 2, 6, 9 et A)
Horaires d’ouverture : le lundi de 17h à 22h et du mardi au samedi de 14h à 22h.

Site Internet
Facebook
Twitter

as_1

Récemment, la salle a organisé un vote pour que les gens puissent élire 5 jeux qu’ils souhaitent voir arriver, en plus des nouveaux installés ces derniers temps. Et ça c’est la classe.

Ajoutez à cela des events organisés tout au fil de l’année, des prix bas (de 50 centimes à 1 euro la partie), des gens sympas et vous obtenez un endroit bien convivial (ce qui manque aux salles japonaises).

Pour finir, j’y vais lorsque j’ai envie de me ridiculiser sur les jeux Cave ou alors sur Pop’n Music. Parce que ça fait toujours plaisir.