Jour 16

Cet article a été rédigé à 7 heures du matin dans le shinkansen (train japonais à grande vitesse). J’ai l’impression d’avoir une meilleure connexion Internet que certains d’entre vous, même dans ces conditions. Ouais, je me la pète.

Dernier gros concert, c’est au Yoyogi Stadium qu’a lieu le IDOL NATION de cette année.

Il fait une chaleur impressionnante aujourd’hui, du genre 37°C avec le soleil qui t’arrache la peau. Du coup quand les organisateurs de l’événement te forcent à faire un circuit tout autour du stade pour passer devant les différents stands, ben tu te dis que c’est pas très sympa quand même.

Il y a pas mal de gros groupes qui passent aujourd’hui, je retiendrai les Dancing Dolls (bim bim), les 9nine (boom boom), les Dream5 (AKIRA KUUUUUUUUN), les Up Up Girls (typhon !) et plus particulièrement les Dorothy Little Happy (scandaleux que leur partie soit aussi courte T_T) et les SKE48.

Les SKE, c’est la première fois que je les vois en vrai, “enfin !” j’ai envie de dire. C’est compliqué parce que c’est le groupe dans lequel j’aime énormément de membres, il y en a beaucoup qui sont trop bien ! Du coup j’ai du mal, mes yeux sont perdus et ne savent pas où et vers qui se diriger. Au final, je regarde celles qui sont les plus proches de mon côté, celles à qui je peux voir le visage. Et les cuisses. Et oh que oui il y en a. De l’aile de Churi, de la tête de Yukiko, de l’Airi mystique, des grosses joues de Yuria-peace, de la Kanon loli, de la Nao SALOOOOOOOOOOPE, de la cuisse de Nannan, de la déformation de tête d’Akarin et j’en passe… C’est vraiment un spectacle magnifique.

Pour clôturer le IDOL NATION, les organisateurs se sont dit “hey si on mettait les AKB à la fin, mais avec une playlist nulle ?”. Et donc on a droit aux AKB48, avec une playlist nulle. Pour situer le niveau, sur le moment j’ai plus apprécié UZA que les autres chansons. Quand même quoi.

PS : Kikkawa You a fait sa chaudasse avec deux mecs et le public. Hoho.

Advertisements

Jour 15

Hey guys!

Today I have been to Tokyo Solamachi which is the shopping mall of the Tokyo Sky Tree. I met someone there, but it was so big and crowded that we had many difficulties to find a place to eat something… Starbucks is your friend in that kind of situation, remember it.

jour15_0

After that, I went back to Ueno to exchange my Japan Rail Pass ticket. I should now be able to go to Osaka and Nagoya without worries. Damn it, there was so many Gaijin here, I had to line up for 20 minutes at least.

Going to Akihabara now, for Risa (Dempagumi.inc‘s leader) birthday party! But before that, as always, let’s go to UFO Catcher. I saw a cute Pokemon figure so I wanted to get it. It looked very hard to get, but I really wanted to get it. I tried many times, again and again, and then I smiled.

jour15_1

Continue reading

Jour 14

Je me lève tard, je vais mieux physiquement. J’espère être opérationnel pour ce week-end et pour la dernière partie de mon voyage.

Il y a deux séances de dédicaces du groupe Dempagumi.inc aujourd’hui, mais je n’ai pas de ticket (il fallait réserver un exemplaire de leur nouveau photobook par téléphone plusieurs jours auparavant). Pas grave, j’ai juste envie de les apercevoir et de leur faire coucou alors j’y vais quand même.

Arrivé un peu tôt à Akihabara, je passe faire un tour au UFO Catcher. Deux pièces, BIM. C’est cool, c’est la figurine de Ranka (de la série Macross Frontier) que j’avais repéré auparavant et que je voulais. Encore une fois, ce n’est pas de la qualité exceptionnelle, mais ça fait bien plaisir pour la taille et surtout le prix que j’ai mis (1 euro 50).

jour14_1

L’heure approche, je pars vers le lieu où se déroulera les séances de dédicaces. C’est dans le grand magasin Yodobashi qui vend pas mal d’électronique (téléphones, ordinateurs, photographie), de ménager et de jouet.

jour14_0

150 personnes séparées en deux séances sont retenues, chacune pouvant aller jusqu’à 6 dédicaces maximum (en achetant 6 photobook donc). Moi je n’ai rien et le moment fatidique arrivant, ils baissent les rideaux ce qui isole énormément les membres de l’extérieur. Mince alors…

Ok, quelqu’un que je connais m’interpelle.
Ok, je récupère un photobook avec un ticket et un billet de réservation.
Ok, je passe dire bonjour à Pinky, qui est irrésistiblement violable sur le coup.
Ok, je suis content.

Jour 13

C’est le 100ème article de mon blog… Jour 13… il va se passer quelque chose… je le sens…

jour13_0

Début de l’aventure à Higashi-Nakano. Il faut que j’aille récupérer quelques t-shirt de Shizukaze & Kizuna à une boutique qui s’appelle HARDCORE CHOCOLATE. Cette boutique fait de nombreux modèles de t-shirt, plutôt dans le style horror, mais également pas mal de collaborations avec des artistes divers.

jour13_1

Grâce au guide style carte au trésor qu’il y a sur leur site Internet, on trouve facilement la boutique, bien que camouflée et dans un coin paumé. Le gérant est sympa, je récupère le paquet qui a été réservé pour moi et on repart tranquillement dans la rue.

Continue reading

Jour 12

Hey mais si j’allais voir plein de moches en même temps pour me rendre compte de comment ils sont moches ? Ok, rendez-vous donné à Akihabara devant la gare.

jour12_0

On ne sait pas trop quoi faire aujourd’hui, alors on commence par un passage dans des boutiques d’otak’. À ce moment là, une grosse pluie se met à tomber dehors : voir les maid qui distribuent les flyers dans la rue devoir subir ça, c’est trop rigolo. On passe également à la boutique de revente de goods / photos TRIO, histoire de constater des choses rigolotes. Les prix selon les groupes et tendances sont assez marrants à voir, pour information il faut faire attention aux goods Momoiro Clover Z, que ce soit en boutique de revente ou sur Internet, il y a masse de contrefaçon (succès oblige). Comment faire pour s’y retrouver ? Si un goods a été sold out il y a longtemps déjà et que vous le retrouver un peu trop facilement, ne le prenez pas, quelque soit son prix. Ou peut-être que vous vous en foutez aussi mais bon ça c’est une autre histoire. Dans tous les cas arrêtez les Momoiro Clover Z, c’est nul. Petite parenthèse aussi, les Dempagumi.inc occupent beaucoup plus de place que l’année dernière dans les rayons.

Continue reading

Jour 11

Réveil difficile, c’est clair et net, je suis bien malade. Je reprends des médicaments que j’ai amené et je me lance dans une séance de ménage chez moi. À force de rentrer tard le soir, je balance tout par terre et n’importe comment, faut bien ramasser à un moment ou un autre. Cela fait, je pars me recoucher pour tenter de reprendre des forces.

[…]

Ce soir j’ai envie de prendre l’air, alors j’ai rendez-vous à un izakaya avec des japonais que je connais depuis un bon moment déjà.

jour11

Alors je sais pas si vous vous souvenez, mais j’ai dis que en France, comme au Japon, il y avait des fans de merde. Des gens pas très logiques dans leur tête, qui font chier tout le monde (y compris les idols). En pratique au Japon, ça se traduit par des gens qui viennent aux concerts pour se défouler, foutre la merde, faire les intéressants et… faire les intéressants. En France c’est beaucoup plus soft, discret et différent, donc ça va.

Si on suit ces schémas, on devrait retrouver les mêmes aigris et connards qu’il y a en France au Japon non ? Et bien oui, c’est pareil. Donc le restaurant de ce soir sera dédié au taillage de fans, aux fous rires sur le ridicule des Momoiro Clover Z et de leurs adeptes actuels et puis voila.

Aussi marrant que ça puisse être comme soirée, je passe quand même à la pharmacie me prendre un truc pour la gorge parce que cette année, excès de confiance il ne faut pas faire.